Wednesday, 20 Sep 2017
   
Historique de l’ACGF
L’Association canadienne pour l’amélioration des arbres (ACAA), nouvellement appelée l’Association canadienne de génétique forestière (ACGF), a été fondée le 22 décembre 1937 à la première conférence sur l’amélioration génétique et la reproduction des arbres, tenue aux Laboratoires de recherche du Conseil national de recherches du Canada à Ottawa. Cinq personnes étaient présentes. Quatre autres rencontres ont eu lieu en 1938 et une en 1939. La première réunion du sous-comité sur l’amélioration génétique des arbres, comité associé en foresterie, parrainée par le Conseil national de la recherche du Canada, s’est tenue en juin 1939. Ce groupe s’est rencontré de façon annuelle ou bisannuelle pendant 14 ans, pour un total de vingt-quatre réunions. MM. Carl Hemberger, Ph. D., et John Farrar, Ph. D., ont activement participé à la plupart de ces rencontres. Mark Holst, Ph. D. s’est joint au groupe en 1951.

En 1953, le sous-comité regroupant 12 personnes est devenu le Comité sur l’amélioration génétique des arbres et a tenu sa première rencontre à Ottawa. Il était parrainé par le Service des forêts du Ministère des Ressources naturelles et du Développement du Canada. Il s’est rencontré tous les ans jusqu’en 1958. Par la suite, l’intervalle entre les réunions a été porté à deux ans, car l’organisation et le suivi des rencontres exigeaient beaucoup de travail et un intervalle de temps plus long permettait de prendre du recul pour présenter une vision renouvelée. La cinquième réunion, tenue à la Station forestière expérimentale de Petawawa, est associée au début de la publication des comptes-rendus en deux parties : la Partie 1 regroupe les procès-verbaux et discussions, alors que la Partie 2 présente les rapports des membres et les articles. À cette époque, l’ACAA compte une vingtaine de participants. Ce n’est toutefois que lors de la 13e réunion qu’on a adopté le format actuel des comptes-rendus : la Partie 1 présente les procès-verbaux des réunions d’affaires ainsi que les rapports des membres, et la Partie 2 regroupe les résumés du symposium.

En 1973, lors de la 14e réunion, le nom du Comité a été changé en faveur de l’Association canadienne pour l’amélioration des arbres, et une ébauche de charte et de règlement a été adoptée. On comptait alors 54 membres actifs et 57 participants. L’Association a continué à tenir des réunions biennales à travers tout le Canada, à l’exception de la 27e réunion de 2000, qui a eu lieu 3 ans après la précédente.

En 2008, à la 31e réunion, l’Association a choisi de se renommer « Association canadienne de génétique forestière (ACGF)». La principale raison invoquée est que le terme « amélioration génétique », tel que perçu par la communauté scientifique et le public en général, ne reflète plus la gamme des sujets des présentations faites lors des conférences, ni les champs d’intérêts des délégués. Le terme « génétique forestière », plus inclusif, représente mieux la diversité des activités et des intérêts des participants. Lors de cette rencontre, il a aussi été décidé de créer un site Web bilingue pour l’Association et d’y publier les comptes-rendus en format électronique.

L’ACGF compte actuellement 90 membres actifs, auxquels s’ajoutent 30 membres honoraires ayant complété de longues et remarquables carrières en amélioration génétique des arbres, en génétique forestière, en production de semences ou en reproduction des arbres.
 

Conférence 2017

La prochaine conférence aura lieu le 25-29 juin 2017 à Edmonton, Alberta. Voir www.forestgenetics2017.ca/

Events Calendar

September 2017
S M T W T F S
27 28 29 30 31 1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30